Les «Tiny House», quand la simplicité rencontre l’habitat !

Les années 2000, sont le théâtre de deux événements aux Etats-Unis qui ont permis aux mouvement des Tiny House de prendre de l’ampleur : L’ouragan Katrina (2005)  et la crise des subprimes (2007) mettent à la rue des milliers d’américains.

Ces deux événements ont poussés de nombreuses familles à trouver, dans l’urgence, des alternatives rapides et économiques pour se loger : un rôle sur mesure pour les tiny house.

Mais plus qu’une alternative peu coûteuse, le mouvement des tiny house s’engage pour un mode de vie simple et écologique.

Une micro-maison c’est quoi ?

Une micro-maison, ou tiny house en anglais, est une maison mobile sur roues d’une superficie moyenne de 15m2. Ces micro-maisons contiennent tout le nécessaire pour y vivre. Elles sont optimisées pour leur petite taille et proposent un cadre de vie insolite et confortable. Elles offrent à leur propriétaire un mode de vie simple, durable et écologique.

Crédit : Baluchon – Tiny House Bohème

La micro-maison, en plus d’être facilement transportable, est économique. Son coût d’utilisation est faible, son entretien est quasi-inexistant et à chauffer elle coûte peu. Son rapport confort/prix est incomparable.

Les micro-maisons sortent de la norme, mais ce n’est pas pour autant qu’aucune règle ne s’y applique. Voici les restrictions basiques à respecter pour être en règle.

  • La largeur doit être inférieur à 2m55.
  • La hauteur doit être inférieur à 4m50 en France, et inférieur à 4m en Europe, sinon vous allez rencontrer un problème pour passer sous les ponts.
  • Le poid total de votre micro-maison comprenant la structure, votre aménagement et vos affaires stockées ne doit pas dépasser 3.5 Tonne  pour pouvoir être supportée par un châssis homologué.
  • Selon le poid de votre micro-maison, le permis à avoir ne sera pas le même. Le permis B peut suffire, mais il faudra surement etre titulaire d’un permis BE (nouveau nom du permis E). Le permis BE est nécessaire pour conduire un véhicule de la catégorie B.

Pour plus d’informations concernant les réglementations et la législation sur les micro-maisons, veuillez vous rendre sur ce site de référence des micro-maisons : Tiny House France.

Crédit : Baluchon – Tiny House (Vue du salon)

Mais d’où vient la tendance des micro-maisons et qui en sont ses acteurs ?

Il n’est pas simple de remonter à l’origine des micro-maisons, cependant les traces les plus concrètes remontent jusqu’en 1987.

En effet, Lester Walker publie en mai 1987 le premier livre dédié aux tiny house, “Tiny, Tiny Houses : Or how to get away from it all”. C’est un volume compilant des centaines de photographies et de dessins à l’échelle détaillée, de 43 micro-maisons. Lester Walker invite à rêver et construire en s’inspirant de ces petites structures hors-normes. Il travaille aujourd’hui avec son fils Jess Walker, et ont monté l’entreprise “Walker Architecture” spécialisée dans la construction de micro-maisons.

En 1998, Sarah Susanka, étudiante en architecture aux USA, publie “The Not so big House : A Blueprint for the Way We Really Live”. Elle y vante les bienfaits des abris plus petits et plus simples. Le livre a créé une vague d’intérêt parmi les propriétaires, les architectes et les constructeurs. Son oeuvre visait à renverser la longue tendance à l’obésité dans l’architecture résidentielle en plaidant pour les avantages environnementaux des petites maisons.

Bien que Sarah Susanka ne soit pas la première à s’exprimer sur les micro-maisons, elle est à l’origine du mouvement “Small House Mouvement”. 2 Hommes vont faire croître ce mouvement, Jay Shafer et Ryan Mitchell.

Dès 1999, Jay Shafer dénonce l’interdiction légale des petites maisons aux États-Unis. Il publie en 2009 “The small house book”, un manifeste pour le mode de vie en micro-maisons. Jay Sheffer a permis au mouvement des micro-maisons de s’étendre.Il dira ainsi:”Je vis dans une maison plus petite que les placards de certaines personnes. Ma décision d’habiter seulement 90 mètres carrés découle de certaines préoccupations que j’avais au sujet de l’impact qu’une maison plus grande aurait sur l’environnement et parce que je ne veux tout simplement pas conserver des espaces inutilisés ou inutilisables.”

Enfin, Ryan Mitchell un expert en micro-maisons, inspiré par Lester Walker, Sarah Susanka et Jay Sheffer décide de suivre ce mouvement et fonde en 2009 “The Tiny Life” où il y expose ses idées de design et ses réflexions. Ryan Mitchell a écrit de nombreux livres sur les Tiny House, comme “How to build your Tiny House”, “Planning your Tiny House”, “Tiny House floor hand kit”.

Vous voulez savoir si vous êtes fait pour vivre dans un micro-maison ? Ce test est pour vous ! (20 Questions) → Etes vous prêt pour vivre dans une tiny house ?

Bonus : Tiny House France à mis au point une carte interactive qui répertorie les constructeurs, auto-constructeurs, locations et projets de micro-maisons en France → Votre carte, by Tiny House France.

Crédit : Baluchon – Tiny House Ostara

One Reply to “Les «Tiny House», quand la simplicité rencontre l’habitat !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.