Comment financer ses travaux ?

C’est la rentrée et vous avez plein de projets en tête pour aménager votre « chez-soi ». Changer les fenêtres pour être bien au chaud cet hiver, remplacer votre vieille baignoire par une douche italienne, moderniser votre cuisine, changer la niche du chien … Vous avez l’embarras du choix mais aussi du financement ! Il existe de nombreuses manières de financer ses travaux, nous allons les passer en revue. N’hésitez pas à nous dire si nous en avons oublié !

Les aides de l’état

L’état a mis en place de nombreuses aides pour accompagner les foyers dans leur travaux et en particulier les travaux de transition énergétique. Il est important de bien les connaître car elles peuvent apporter un coup de pouce considérable.

Les subventions de l’Anah (Agence nationale de l’habitation)

Ces subventions concernent en priorité les foyers modestes voulant rénover un logement ayant plus de 15 ans. Elles peuvent s’élever jusqu’à 25 000 euros. Rendez-vous sur le site de l’Anah afin de savoir si vous êtes éligible.

Les crédits d’impôts

Le crédit d’impôt est accordé pour les travaux ayant une plus-value environnementale. Il permet de déduire de vos impôts 30% des dépenses d’équipement et/ou de main d’œuvre de vos travaux de rénovation énergétique. Il faut avoir recours à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Vous pouvez trouver l’annuaire officiel ici.

L’éco-prêt à taux zéro

De la même manière que pour le crédit d’impôts, l’éco-prêt à taux zéro ne concerne que les travaux de rénovation énergétique en résidence principale. Il faut aussi avoir recours à un professionnel RGE. Il est alors possible de bénéficier d’un prêt à taux zéro d’un montant de 30 000 € sur une durée de 3 à 10 ans.

Sitta et sa plateforme participative !

Pour aider à financer l’amélioration de votre logement, Sitta a eu une idée : développer une plateforme web permettant aux propriétaires de résidences de vacances de faire financer leurs travaux par des vacanciers, qui en échange, seront accueillis dans la résidence une fois les travaux terminés. Il s’agit d’une source de financement alternative et communautaire !

Si vous avez un projet de rénovation dans un logement à potentiel touristique, vous pouvez obtenir plus d’informations en suivant ce lien :

Les emprunts

Vous pouvez aussi emprunter pour financer vos travaux : il existe des manières de bénéficier d’un taux avantageux.

Un emprunt de 92 000 € à taux avantageux avec le prêt d’épargne logement

Si vous possédez un Plan d’Epargne Logement (PEL) et/ou un Compte d’Epargne Logement (CEL), vous pouvez prétendre, en fonction des intérêts acquis pendant la phase d’épargne, à un prêt à un taux avantageux pour financer vos travaux. La capacité d’emprunt maximale d’un PEL est de 92 000 € et d’un CEL de 23 000 €. Les deux peuvent être cumulables dans la limite d’un montant maximal de 92 000 €.

Un crédit travaux

Ce prêt à la consommation peut atteindre un montant de 75 000 € et financera n’importe quel type de travaux. Pour vous accorder ce prêt travaux, les banques étudieront votre taux d’endettement ainsi que vos capacités de remboursement, de la même manière que pour un crédit immobilier. Le déblocage du crédit s’effectuera sur présentation de factures dans la limite du montant accordé.

Le prêt immobilier classique

Il faut alors que le prêt soit garanti par une hypothèque ou autre sécurité afin de bénéficier d’un taux plus avantageux que le crédit travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.